La pandémie déclenchée par le COVID 19 a totalement remis en cause le programme des activités prévues pour 2020 telles qu’elles étaient annoncées en page 12 du rapport 2019 de SEMRA. Qu’on en juge!

  • Le Conseil de Fondation convoqué pour le 21 mars a été renvoyé.
  • L’action traditionnelle “une Rose pour l’Arménie” organisée à l’occasion de la Fête des Mères se résume à sa plus simple expression puisque toutes les écoles et la plupart des paroisses impliquées ont dû “déclarer forfait”.
  • L’exposition CIP-Solidaire prévue le 17 mai à Tramelan est annulée.
  • La Fête de la Solidarité du 2 juillet à l’Ecole secondaire de Saint-Imier est renvoyée à 2021.
  • La Braderie de Porrentruy (du 28 au 30 août ) n’aura pas lieu.
  • Le voyage 2020 de SEMRA en Arménie (30 mai au 6 juin) n’a pas recueilli un nombre d’inscriptions suffisants.
  • Le dernier module de formation en vue de l’entrée en service du futur Centre de formation continue d’Arabkir est reporté à l’automne 2020, voire au printemps 2021, ce qui retarde d’autant l’entrée en fonction de ce Centre, projet majeur de la collaboration entre SEMRA et ARABKIR.
  • La “tournée romande” des nouveaux films réalisés par Jacques Daucourt et Jean-Marie Bressand et présentés le 15 décembre 2019 en première mondiale à CINEMAJOIE n’a pas encore pu être organisée. Dans le meilleur des cas, elle débutera cet automne.
  • Toutes les activités programmées pour 2020 se sont trouvées durablement “gelées”.

Un véritable “champ de ruines” par conséquent! Ceoendant, tout cela n’entame évidemment en rien notre détermination mais qui nous oblige à rechercher de nouvelles formules. à trouver d’autres ressources et à rééchelonner nos espérances! Au travail !